CVB

Centre Vidéo de Bruxelles

CONVERSATION *2

NINA DE VROOME / KHRISTINE GILLARD

Initiée conjointement par l'Atelier Cinéma du GSARA et l'Atelier de production du Centre Vidéo de Bruxelles - CVB, Conversation est une résidence d'un an basée sur une correspondance entre deux artistes. Un dispositif d'accompagnement des auteurs centré sur les enjeux du cinéma documentaire, ses écritures, ses variations.

Avec pour point de départ la question « Qu'est ce que faire du cinéma ? », cette résidence est le lieu d'une série de questionnements sur la pratique quotidienne de deux auteurs dont la démarche mérite d'être explorée. Une invitation à l'écoute partagée, à la mise en dialogue de deux univers distincts, à l'échange d'images, de sons, de textes ou de tout autre support vecteur d'un rapport singulier au réel.

Après une première édition en compagnie des artistes Olivier Dekegel et Emmanuel Van der Auwera, cette nouvelle Conversation accueille les cinéastes Nina de Vroome et Khristine Gillard.

Le GSARA et le CVB offrent aux résidents des conditions singulières et originales pour travailler, exercer, pratiquer, expérimenter leur chemin en cinéma : un espace temps d’un an, une bourse fixe en numéraire dédié au travail d’écriture, une aide en matériel, une attention et un accompagnement au processus créatif, un travail spécifique à la communication, la promotion et la diffusion.

NINA DE VROOME

Diplômée du KASK à Gand, Nina de Vroome multiplie les collaborations dans le domaine de la réalisation, du montage et de la prise de son. Si le lien que nous entretenons à notre environnement proche ou lointain est également un thème récurent dans ses réalisations, Nina développe dans ses films une « chorégraphie du regard » qui rend palpable la tension entre la réalité et l'effet que celle-ci imprime sur le corps et l'esprit du cinéaste en train de la filmer. Ses deux derniers films en date, Een idee van de zee (61' - 2016) et Golven (31' – 2013), se construisent justement dans un subtil entrelacement entre point de vue sur le réel et imaginaire poétique.

KHRISTINE GILLARD

Co-fondatrice (avec Jen Debauche et Sébastien Koeppel) de l’atelier LABO, laboratoire cinématographique artisanal de traitement de la pellicule film, Khristine Gillard développe une pratique filmique, photographique ou d'installation, en lien avec la notion de territoire, que celui-ci s'appréhende comme un espace géographique ou un espace mental. De Bruxelles au Nicaragua, en passant par la Camargue, les trois documentaires qu'elle a réalisés, Des hommes (72' - 2008), Miramen (22' - 2011) et Cochihza (59' - 2013) explorent chacun à leur manière la relation de l'homme / la femme à son territoire. Comment il / elle l'habite, le transforme, y vit et en vit, y crée des habitudes, des repères, une mémoire.

Esthétiques maîtrisées, attention particulière au travail sonore et au pouvoir évocateur de l'image, conscience de sa propre histoire et mémoire face au réel, appréhension de la multitude des rapports possibles de l'individu à son territoire… voici les beaux points de convergence à partir desquels Nina de Vroome et Khristine Gillard entament cette résidence.

Conversation*2 - Prochains événements publics :
Printemps 2017, Novembre 2017 au Festival Filmer à Tout Prix