CVB

Centre Vidéo de Bruxelles

En 1988 avec Bruxelles sauve qui peut la ville et en 1990 avec Bruxelles, sauve qui peut la nuit, le CVB initie des séries de courts-métrages thématiques.

Utopie(s) en marche en 1997 et 2001, Espace de solidarité en 2001 font l’objet d’un appel à projets de scénario de film documentaire à destination des écoles de cinéma et plus largement des écoles de communication.

Chaque appel à projet se concrétise par une série de courts-métrages de création pouvant être considérée dans son ensemble et chaque film comme une œuvre à part entière.

De 2005 à 2011, à l’affût de nouvelles formes d’écriture, le CVB s’associe l’Atelier Jeunes Cinéastes (AJC!). Ensemble, tous les deux ans, ils lancent un appel à projet auprès des jeunes cinéastes, techniciens, réalisateurs ou scénaristes terminant leurs études dans une école de cinéma ou de communication de la Communauté française.

Série L’ARGENT, 2005 : Après de Nicolas Rincon Gille, L’argent des pauvres de Charlotte Randour, Euroland de Patrick Taliercio, Héritages de Elise Andrieu & Sonia Ringoot, Knokke le doute de Frédéric Guillaume.

Série MENSONGES ET SERETS, 2077 : Ce qui reste de Fanny Dal Magro, Alter Sum de Sébastien Schmidt, Retour à la rue de Guérin Van de Vorst, Hélène de Muriel Alliot.

Série PHOTO>DOC 2009 (à partir d’une photographie de Sylvia de la Mauvinière) : Porte à porte de Delphine Duquesne, Les évadé(e)s de Sophie Aubry, Les cheveux coupés de Emmanuel Marre, L’enfant du dimanche de Manon Verkaeren.

Série PHOTO>DOC 2011 (à partir d’une photographie de Jessica Gerard – ERG) : Quand est-ce que je les ai vu s’embrasser de Baptiste Janon, Sur le Phil de Pierre Martin, Newcomers de Mariana Duarte.

De 2011 à 2013 le CVB propose aux Vidéastes Effi Weiss et Amir Bornstein de se lancer dans l’aventure des « one minute ». 13 réalisateurs (documentaristes confirmés, jeunes réalisateurs, vidéastes, plasticiens, photographes), réunis dans un workshop d’une semaine, réalisent chacun 2 films de 1 minute correspondants aux 24 heures d’une journée.

La diversité des regards, des approches(documentaire, fiction, expérimental, animation,…), des écritures (plan séquence, tourné-monté, découpage,…) et des supports de tournage (HDV, DVCAM, téléphone portable, webcam, found footage,…) donne lieu à trois séries de 24 « one minute » qui composent des tableau inédits.

Série #1 / 2011 - BRUXELLES
Série #2 / 2012 – LE GESTE
Série #3 / 2013 – LA CÉRÉMONIE

A voir sur : http://www.bxl24.be